19 juillet 2019

Comment se préparer à l’explosion du commerce vocal ?

Partager

Interfaces vocales : pour contrer Gafam et Batx, les acteurs français et européens lancent le Voice Lab.

 

 

Pour ne plus dépendre des solutions fournies par les Gafam et les Batx, les acteurs français du commerce vocal s’associent au sein du Voice lab pour créer notamment un tronc commun de 100 000 heures de données vocales en français sur lesquelles entraîner leurs technologies vocales. Des start-up (Voxist, Snips, Smartly.AI, batvoice…),  des éditeurs de logiciels (Linagora…) et des institutionnels (LIMSI, Université Paris Dauphine….) ont déjà rejoint l’initiative. A l’avenir, celle-ci devrait gagner l’échelle européenne.
Le Voice lab veut créer 100 000 heures de données vocales en Français pour entraîner leurs technologies
Le marché des assistants vocaux devrait atteindre 35 milliards de dollars dans le monde d’ici 2024.
Propos issus du débat entre Karel Bourgois, cofondateur de la start-up Voxist et président du Voice Lab et Olivier Dauvers, spécialiste de la grande distribution dans l’émission Innover pour le Commerce sur BFM Business
Article similaire

IBM Food Trust étend son réseau blockchain

IBM Food Trust étend son réseau blockchain pour créer un système alimentaire mondial plus sûr. IBM Food Trust est un réseau collaboratif de producteurs, de […]

Voir l'article