25 septembre 2020

William à midi : crise 2020, une aubaine pour le made in france?

Partager

Le Made in France, plébiscité depuis plusieurs années par les pouvoirs publics et les consommateurs s’accélère de plus en plus en raison de la crise sanitaire actuelle. La période que nous traversons a mis en évidence tous les dangers provoqués par la délocalisation de certaines productions. Le capital sympathie du Made in France ne cesse de progresser, mais ce n’est pas encore le cas du chiffre d’affaires qu’il engendre.

2 francais sur 3 souhaitent acheter du Made in France. Dans les faits, c’est plus compliqué!

Premièrement, il n’est pas si facile de consommer des produits Made in France. Plus de 90% du textile en France est importé ainsi que la grande majorité des appareils électroménagers et les meubles.

Le prix est le deuxième facteur à prendre en compte. Les français seraient prêt à payer un produit 5 à 10% plus cher mais l’on se rend compte que dans les faits, le prix est un véritable frein à l’achat. Plus globalement, si l’on regarde les grands succès de ces dernières années, la tendance est aux magasins spécialisés dans les prix très bas qui proposent rarement des produits Made in France.

Pour finir, certaines productions sont compliquées à rapatrier en France. Outre la main d’oeuvre plus compétitive en Asie, relocaliser la production voudrait dire réimplanter sur le territoire français des usines chimiques très polluantes.

Cependant, il est important de noter que les français ont pour la grande majorité envie de consommer des produits fabriqués sur le territoire. De nombreuses entreprises florissantes se sont créées ses dernières années avec pour argument principal le 100% Made in France. La grande distribution essaie également de s’améliorer sur le sujet en rejoignant des Labels et en privilégiant la production locale.

En conclusion, le Made in France, c’est possible si l’effort est collectif.

Retrouvez l’intégralité de l’émission William à midi sur le replay C8.

Article similaire

William à midi : La chasse au gaspillage

Le gaspillage alimentaire, encore trop important. Les invendus représentent 10 millions de tonnes d’aliments qui sont perdus chaque année, un casse-tête pour tous les commerçants, […]

Voir l'article