06 juin 2019

William à Midi : Les boucheries et poissonneries en GMS

Partager

Retrouvez-moi chaque mardi à partir de 12h45 sur le plateau de William à Midi. Je me mets au service des consommateurs et les aide à décrypter les pratiques de la grande distribution. Cette semaine je vous parle des boucheries et des poissonneries que l’on trouve en GMS.

Aujourd’hui, environ 80% des GMS possèdent un rayon boucherie et/ou poissonnerie en libre-service. Les rayons se diversifient de plus en plus, proposant des sushis, de la viande marinée ou encore des brochettes. Pourquoi ? Parce que 68% des français préfèrent acheter leurs viandes et leurs poissons dans un hyper ou dans un supermarché. En effet, 8 poissons sur 10 sont vendus en GMS en France. Les boucheries et poissonneries traditionnelles étant souvent plus chères, elles ne séduisent que 14% des français.

Bien que dans certaines enseignes, comme Carrefour ou Intermarché, le rayon traditionnel ait toujours existé, les grands magasins le proposent de plus en plus. Ce service leur permet de répondre à un nouveau désir de rapport qualité/prix, de gourmandise et de conseil. En effet, ces rayons « à la coupe » permettent aux GMS d’installer un dialogue entre un professionnel du produit, et des clients qui ont besoin d’accompagnement.

En ce qui concerne l’aspect développement durable et écologique, les grandes enseignes collaborent directement avec les fermes. C’est chez ces éleveurs que les animaux sont achetés, en se basant sur le cahier des charges. Au niveau du goût, toutes les viandes vendues sont de qualité bouchère. Pour le poisson, il vous suffit de lire les étiquettes, en général tout ce qui concerne sa provenance y est indiqué. Dans tous les cas, n’hésitez pas à demander au boucher ou au poissonnier la provenance de ses produits.

Il est important de noter que ce sont de vrais bouchers et poissonniers derrière le comptoir. Ce sont de véritables managers de la viande ou du poisson, et ils garantissent le succès des rayons traditionnels. Monoprix, par exemple, emploie plus de 500 bouchers dans 300 points de vente. Chez E.Leclerc, les métiers du frais occupent 18.000 personnes.

De nouveaux services mis en place

Les enseignes sont prêtes à déployer d’importants moyens pour satisfaire leurs clients. C’est notamment le cas de Monoprix qui utilise depuis quatre ans le « service avant« . Ce concept rappelle la configuration des boucheries de quartier d’autrefois. Au lieu d’être derrière, les bouchers sont devant leurs vitrines. Les clients sont libres de circuler et d’examiner la viande présentée. Dans la « cuisine », au centre de cet espace, le boucher travaille tout en se tenant prêt à répondre à la demande.

Au niveau des prix, les produits proposés à la coupe sont souvent moins chers au kilo. Le budget viande représentant un quart du budget alimentaire des ménages, contre 8% pour le poisson, vous pourrez faire des économies non négligeables en privilégiant les produits à la coupe.

 

Retrouvez ici l’intégralité de mon intervention dans l’émission William à Midi sur Canal+.

Article similaire

William à Midi : Grandes chaînes de restauration

Retrouvez-moi chaque mardi à partir de 12h45 sur le plateau de William à Midi. Je me mets au service des consommateurs et les aide à […]

Voir l'article