27 novembre 2018

William à Midi : Les calendriers de l’avent

Partager

Retrouvez-moi chaque mardi à partir de 12h45 sur le plateau de William à Midi. Je me mets au service des consommateurs et les aide à décrypter les pratiques de la grande distribution. Cette semaine je vous parle du business des calendriers de l’avent.

 

 

En 2017, 9,6 millions de calendriers de l’Avent au chocolat se sont vendus. Cette tradition remonte au XIXème siècle, en Allemagne, où les protestants donnaient chaque matin une image pieuse aux enfants durant les jours précédant Noël. Cette action représentait l’attente des chrétiens lors de l’Avent, la période qui précède la naissance de Jésus-Christ, d’où le nom de « calendrier de l’avent ». C’est seulement à partir des années 1950 que l’on a commencé à mettre des chocolats dans des calendriers en carton, avec des fenêtres à ouvrir chaque jour.

Aujourd’hui, dans les supermarchés, on trouve des dizaines de références de calendriers de chocolats, avec des prix allant de 2 à 30€. En général, vous retrouvez le même dosage de chocolat dans les calendriers, à savoir, entre 30 et 45% de cacao.

Même si le calendrier au chocolat n’a pas encore été détrôné, on retrouve de plus en plus de déclinaisons. En 2017, 1,12 millions de calendriers de jouets ont été vendus, et la nouvelle tendance, ce sont les calendriers de l’avent pour adultes. Vous pouvez ainsi trouver les calendriers au chocolat Lenôtre ou Ferrero, mais aussi des calendriers cocooning, avec des sachets de thé des confitures des bougies… Il y a également des calendriers beauté, dont les prix vont de 40 à 300€, qui peuvent contenir des savons, des vernis, des crèmes, du maquillage…

Au niveau des prix, vous êtes généralement gagnants sur ces calendriers pour adultes, puisque les marques vendent ces packs moins chers que leur valeur marchande, car elles y trouvent aussi leur intérêt. En effet, ce système leur permet de récupérer des nouveaux clients, et si vous craquez sur un des produits de leur calendrier de l’avent, vous pouvez très bien être amené à retourner en boutique et découvrir leurs autres produits.

 

Retrouvez ma chronique sur le plateau de William à Midi ici.

Article similaire

William à Midi : Les contrefaçons

Retrouvez-moi chaque mardi à partir de 12h45 sur le plateau de William à Midi. Je me mets au service des consommateurs et les aide à […]

Voir l'article